far_far_awayJe lisais chez je-ne-sais-plus-qui que les gens partent de moins en moins en vacances.

La faute en était la crise.

 

Je suis d'accord sans l'être.

 

Mes dernières vacances-voyages étaient en Août 2009. Pour notre voyage de noces. Nous sommes allés loin, très loin. Je ne dirai pas où tout de suite. Ce voyage était fabuleux et inespéré. On visait le Canada et nous avons pu aller beaucoup plus loin.

 

L'an passé pas de vacances pour cause de congé maternité.

Mais revenons à nos moutons.

Partir en vacances coûtent cher, c'est indéniable. Même quand on part visiter la famille. Mais ce n'est pas le prix des vacances qui fait que nous ne partons jamais. Soyons honnêtes, partir dans le sud (parce que forcément quand on dit vacances tout le monde parle du sud de la France) et retrouver tous ces c*nnards de parisiens que je me fade à l'année non merci. Déjà sur Paris c'est dur mais alors sur mon lieu de villégiature c'est insupportable ! Et que ça gueule sans arrêt, ça crade tout, aucun respect, ça se comporte en seigneur et maître parce que ça côtoie la capitale, etc.

Bref. Monsieur Pinpin et moi avons réglé le problème : on ne part plus. "Les congés payés, ça fait trop prolétaires" comme je l'ai dit il y des années à une cliente qui se gargarisait d'aller à Saint-Trop'. Non, nous on met nos petits sous de côté et on se fait des voyages de folie !

Là, avec Didi, c'est un peu dur de se dire qu'on part donc on économise moins que précédemment pour un futur séjour. On va attendre encore 3/4 ans et go ! pour la Suède (par exemple). Encore 4/5 ans de plus et Zou ! Canada. Et quand Didi aura 12/13 ans on retournera aux sources. Là où la photo qui illustre ce billet a été prise.

 

D'ailleurs, c'est vrai ça. On l'a prise où cette photo et qu'est-ce que c'est ?

(Yeles, Grand Lolo et les autres qui me connaissent ne peuvent pas jouer, mais peuvent aiguiller façon "24h sans Google")