le_choeur_des_femmesTitre : Le Choeur des femmes

Auteur : Martin Winckler

 

Juste avant de partir en vacances, une collègue m'a prêté ce livre. Je connaissais déjà Martin Winckler à travers son blog (Martin Winkler), je le découvre maintenant en écrivain.

 

Quatrième de couverture :

"Je m'appelle Jean Atwood.

Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de " Médecine de La Femme ", dirigée par un barbu mal dégrossi qui n'est même pas gynécologue, mais généraliste ! S'il s'imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu'est-ce qu'il croit ? Qu'il va m'enseigner mon métier ? J'ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin.

Alors, je ne peux pas - et je ne veux pas - perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur coeur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient m'apprendre."

 

Jean Atwood est donc envoyé au près du Docteur Karma dans l'unité 77 à l'hôpital de Tourmens. Rêvant d'accéder aux plus hauts postes de chirurgie, elle ne compte pas passer six mois dans une unité minuscule à écouter des femmes parler de leurs pilule qu'elles ne supportent plus et de leur dernier avortement. Karma lui propose un accord : Elle reste une semaine, note tout ce qu'il dit, fait ce qu'on lui demande de faire et elle doit même remettre en question ce que dit et fait Karma pendant une semaine. Ce délai écoulé, si elle le souhaite, Karma valide son semestre et elle fiche le camps.

Jean n'en croit pas ses oreilles ! Elle accepte sans sourciller et compte les jours qui la sépare de ce poste en chirurgie.

C'était sans compter Karma prêt à tout pour lui montrer qu'un patient n'est pas seulement un bout de viande que l'on rafistole mais que c'est, avant tout, un être humain qui a besoin d'écoute. Ecouter, c'est comprendre. De fil en aiguille, Karma comprend en même temps que le lecteur que si Jean a choisi la chirurgie gynécologique comme spécialité, ce n'est pas par hasard...

 

Ayant dévoré ce titre à la vitesse grand V, je ne peux que vous le conseiller ! Pour ma part, je vais sans doute enchaîner prochainement avec La Maladie de Sachs du même auteur.

 

(Et comme d'hab, si vous aimez ce blog, dites en votant : Concours Blog MagicMaman )