Depuis quelque temps, dans le métro parisien, ont poussé des affiches pour le nouveau spectacle du moment.

On nous annonce que "oui !! Ça y est, il revient !!"

 

Mais qui donc ? Qui revient en grande pompe ?

 

Le spectacle Cabaret, celui qui est passé à Broadway. Celui dont les places s'arrachent à des prix défiant toute concurrence (de 25 à 92€) ! D'ailleurs, question prix, au vu des bénef' que ce spectacle va récolter, il serait bon d'offrir un Grevisse* au gars qui a fait l'affiche, parce que là, deux boulettes pour le prix d'une (et peut-être même plus) :

Et merci de ne pas me tenir rigueur de ce cadrage osé. Merci. D'abord.

Cabaret

 

Bon alors déjà : "le musical de Broadway". Vous, je ne sais pas, mais moi cette nouvelle mode, d'écrire "Le musical" à la place de spectacle musical ou de comédie musicale me fait dresser les poils. L'anglicisme quand il a un sens, une fonction, OK, mais là... C'est juste ridicule (le pire : "Anne Frank le Musical" : elle n'a pas mérité ça).

Et ensuite : "90 exceptionnelles". Hmmm... "90 minutes d'ennui exceptionnelles", "90 fautes exceptionnelles à retrouver dans cette affiche"... Il manque un truc, non ?

En plus, j'ai l'impression très nette que "À partir" est écrit en un seul mot...

 

Sur ce, je retourne lire un livre, un vrai, avec de vraies phrases bien écrites dedans.

 

* Le Grevisse, ou plus communément appelé le Bon Usage, est une sorte de dictionnaire de la grammaire et de la syntaxe.