La vida de Linda

 

Alors, non. Cette fois la coupe est pleine. Je viens de lire le billet de trop.

Allez hop : Pavé !

 

 

On voit partout des trucs du genre "j'aime mon bébé alors on fait Montessori à la maison", "encore une petite boîte à toucher/un miroir/etc. comme l'a dit Montessori", "la cuisine est aménagée pour 'tit Chéri selon les préceptes de Montessori".

Dites, les gens. Que connaissez-vous de la pédagogie Montessori ? Car oui, ce n'est pas juste une méthode ou un outil, c'est une Pédagogie. Avec du vrai matériel dedans.

 

Maria Montessori n'a pas créé une méthode pour tous les enfants, non : elle a créé une pédagogie différenciée pour les enfants malades. Et par malades, elle ne visait pas le grippé mais l'autiste et le trisomique. Le paradigme : "aide-moi à faire tout seul" est là pour le montrer. Aider "le différent" à faire ce qu'avant il ne savait pas savoir faire.

A l'époque, on parlait d'enfants débiles. On les laissait errer comme des âmes en peine. Elle va d'abord oeuvrer dans un hôpital psychiatrique où elle sera choquée par l'absence de jeux et constatera que ces enfants débiles apprennent grâce à leur mains. Les bases de la pédagogie Montessori sont posées, il lui suffira juste de les confronter aux observations de Jean Itard concernant Victor de l'Aveyron (l'enfant sauvage) pour que tout soit enfin mis en place. Quelques années plus tard, elle est conviée à participer à un congrès de pédagogie. Elle y déclarera en parlant des enfants débiles :

« J'eus l'intuition que le problème de ces déficients était moins d'ordre médical que pédagogique... Je faisais un rapport d'éducation morale »

Elle insiste sur le fait d'observer pour éduquer. De regarder ce que fait l'enfant pour "l'aider à faire tout seul". Elle insiste encore plus pour que les enfants déficients soient traîtés comme des enfants dits normaux.

Par la suite, elle appliquera sa pédagogie aux enfants d'âge préscolaire dans un quartier populaire de Rome. Elle y développera sa pédagogie empiriste.

 

Des écoles Montessori ont vu le jour partout à travers le monde depuis. Je cite Wikipédia (essayez de bien comprendre l'élément central de cette citation) :

"Aujourd'hui il y a plus de 22 000 écoles Montessori sur 6 continents. Plusieurs études ont montré l'intérêt de cette approche pour les enfants victimes des conflits armés (environnement) ou les enfants autistes (combiné avec une approche cognitive comme TEACHH ou ABA)."

 

Là, où le bât blesse c'est lorsque les enfants différents sont refoulés des écoles qui leur sont dédiées. Une de mes clientes a dû arrêter de travailler pour faire l'école à la maison à son fils autiste. L'école Montessori a refoulé le petit en disant qu'il leur était impossible de prendre soin d'un enfant malade au milieu d'une classe d'enfants normaux. Et les fondements de la pédagogie Montessori, tu les as oubliés conn*sse de directrice ? Avant d'ouvrir ton école, t'aurais dû relire les travaux de Montessori, Dewey et Freinet par exemple !

 

Pour ma part, Didi ne fait pas de Montessori. Elle fait à la sauce à "Maman/Papa/SuperNounou". D'une part, parce que je n'ai pas été formée (car oui, il faut être formé, la pédagogie ne s'apprend pas dans un livre), d'autre part parce qu'un enfant n'a besoin que d'une chose pour son bien être : l'amour de ses parents.

Le résultat, on le connaît. Une fillette de presque deux ans qui parle vachement bien, qui connaît ses couleurs, qui filoute (pourquoi encastrer le carré dans le carré quand je peux ouvrir la boîte et fourrer le carré dedans), qui est très sociable. Une enfant plus que traumatisée par l'absence de Montessori, quoi.