Elle est là.

Sournoise.

Cachée.

Tapie dans le fond.

Lorsqu'on la touche, on soupire.

On la regarde.

On réfléchit.

On éteint le PC.

Peut-être qu'en rallumant, elle aura disparue.

On rallume le PC.

Elle est toujours là.

On passe à autre chose.

On lit un article qui nous interpelle.

On y retourne, vite !

On la tient.

On la regarde.

On réfléchit.

On s'en va.

On revient.

Non, toujours là.

 

Vous l'aurez compris, je suis actuellement victime de la page blanche...

 

jasmin