Mais si, vous l'avez vu ce diktat.

A chaque page de magazine, à chaque détour d'une ligne de régime.
A en croire les journalistes, seule une catégorie professionnelle existe pour nous les femmes, seul un lieu possible pour l'exercer : le bureau.

 

elle

 

1 - On travaille forcement "au bureau", on s'occupe des "dossiers", on demande des "augmentations". Le travail féminin est donc un travail de bureau, assis, le cul sur une chaise à traiter des dossiers en faisant des exercices assisses pour raffermir notre popotin.

2 - On a des horaires "simples" : 9h-17h30. Parfait pour le footing du matin et l'heure des mamans de l'étude à l'école.

3 - On travaille du lundi au vendredi. Parfait pour les week-ends en n'amoureux avec Jules (qui forcément, travaille dans un bureau), la virée shopping avec les copines (qui travaillent aussi dans un bureau).

Moi, quand j'achète un magazine, j'aime bien m'y reconnaître et malheureusement, ce n'est pas le cas.

1 - Je travaille debout, je n'ai pas de dossiers à traiter, et l'augmentation, laisser moi rire, mais mon contrat fixe mon salaire et dans la vente, tu négocies pas quand t'es en bas de l'échelle (en haut non plus d'ailleurs).

2 - Mon amplitude horaire est de 7h30 - 20h, parfait pour le non-footing du matin et la non-sortie des classes.

3 - Mon magasin est ouvert du Lundi au Samedi, parfait pour le non-week-end avec Jules et le shopping avec les amies.

 

Du coup, quand je lis la vie rêvée des femmes au bureau, moi aussi j'en veux ma part. Malheureusement, il faut de tout. Eh oui, si vous voulez faire du shopping le week-end, il faut des vendeurs pour vous accueillir, il faut des magasiniers pour mettre la marchandise dans les boutiques, des livreurs, des gens qui mettent dans les boites, d'autres qui créent (à la chaîne) ce qu'on met dans les boites, etc.

Ma main a coupé que moins de la moitié des salariéEs n'est pas dans un bureau. Alors quoi ? C'est parce que t'es journaliste, que forcément tu penses que tout le monde à ta vie, avec tes horaires, tes week-ends et ton augmentation octroyée à chaque fois (laisse-moi rire !).

Vous serait-il possible, un jour, de traiter de la face cachée de la lune ? De toutes ces petites mains qui s'affairent pour que tu puisse avoir ta vie de bureau comme tu la rêves. Sans nous, petites mains, points de vie de bureau pour toi, poulette.

Allez, sans rancune.

Tchuss.

 

(L'article en couv' sur ce numéro de Elle est de ce genre. Soit on travaille dans un bureau, soit on est auto-entrepreneur.)

vignette les pavés dans la mare